• Le rédempteur

     

    Ange déchu que le jour insupporte
    Le soleil cruel a brûlé ta peau aux reflets célestes
    A la nuit, tu hantes, errant dans les méandres des âmes,
    Les ruelles étroites, sombres et terrifiante de nos villes.
    Ainsi sont ceux à ton image, déçu par tant de chose
    Une vie, un amour…
    Mais cette apparente noirceur n’est qu’une illusion de la conscience
    Ou bien un désir abyssale de nos cœurs
    Et lui, qui du ciel fut rejeté c’est cru voir confier une mission
    Remettre dans le droit chemin, les égarés du quotidien
    Qui tous les jours sont de plus en plus nombreux
    C’est sans doute pour leurs éviter ce sort
    Qu’un ange pris entre ces deux monde
    S’épuise à vouloir nous éviter la faute.
    Et nous, le savons intimement
    Lorsque sur nos épaules, il pose un regard bienveillant
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :