• sans titre (4)

     

    Gloire d’une marche sanguinaire

    Fera de tes ailes, son étendard

    Avant de se réjouir de l’acier de tes chairs

    Honorera, par le sang versé, les dieux Lares

     

    Dans un foyer de flammes,

    Sera jetée ta noble carcasse

    Le roi gardera ton cœur, le Ciel ton âme

    Ils chanteront d’avoir écarté la «menace »

     

    Grand sage au ciel 

    Une seule erreur te fut fatale :

    Accorder ta confiance aux hommes mortels

    Dont la nature profonde est de faire le Mal

     

    Phœnix de feu et d’écailles

    Pourras-tu un jour nous pardonner

    De ne pas t’avoir mis en garde contre ces canailles,

    L’humanité toujours du ciel jette ses divinités.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :