• Sans titre (42)

    Mon prince charmant se nomme la Mort.

    Sur son destrier de blanc et d’ébène mêlés,

    Il saura me porter sur les routes de liberté,

    Loin de ce monde noir et de ses sorts.

     

    Mon bel amant veille dans le silence étincelant

    Sur mes nuits, sur mes jours et mes soupirs

    Comme un fantôme invisible,

    Protecteur de toujours et ami bienveillant

     

    Mon tendre ami s’érige en muraille

    Devant moi, contre mes ennemis

    Toujours de son  bras les défit

    Guerrier, pour mon cœur, sans faille.

     

    Mon ange gardien est un brin poète

    A mes oreilles, il chante de doux mots

    Transforme le laid, pour qu’il soit beau

    Sur ses lèvres, les jours sont en fête.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :